Bienvenue sur BOUILLETTES EN FOLIE
 
 
 
 
LA CARPE COMMUNE
Retour page carpe


Fiche Technique :
 
Cyprinus carpio est une espèce de la famille des cyprinidés, cette Carpe est appelée Carpe commune sous sa forme sauvage et carpe cuir, carpe miroir ou encore carpe koï pour les formes d'élevage. C'est le plus volumineux représentant de sa famille. Ce poisson est de taille moyenne et vit dans les eaux douces en Europe, en Asie, en Extrême-Orient et en Amérique du nord.
Originaire de la Chine, où elle était déjà élevée, elle a été introduite en Europe à l'époque des Romains. Mais des fossiles ont été retrouvés dans l'ancien lit de la Seine.
Elle avait aussi été introduite en Australie dans des rivières du sud-est mais elle est considérée, là-bas, comme un prédateur redoutable et nuisible pour les espèces indigènes, et elle est en cours d'éradication.
 
 
Description :
 
Elle a une longue nageoire dorsale munie d'un rayon osseux et « barbelé » et sa mâchoire supérieure est garnie de « barbillons » (filaments tactiles/sensitifs). Sa bouche est protractile (qui s’allonge vers l’avant).
La carpe pèse jusqu'à près de 20 kg (des spécimens de 32 et 44 kg ont été capturés dans le delta du Rhône au filet).
En France le plus gros spécimen capturé à la ligne pesait plus de 37 kg. Une carpe miroir pêchée en 1981 dans l'Yonne (89) mesurait 102 cm et avait une circonférence de 120 cm.
Son génome compte 104 chromosomes.
 
Habitat :
 
Dans les eaux tranquilles, stagnantes, chaudes et peu profondes des rivières, des canaux, des étangs et des lacs. Cyprinus carpio affectionne les zones encombrées, les proximités de fosses. Les zones de confort, de tenus évoluent en fonction de la biocénose (source Maco Capa). Elle se prête aisément à l'élevage.
 
Mode de vie :
 
Carpes, étang Fontenoy-le-Château, Vosges
Plutôt active au crépuscule et la nuit. L'hiver elle s'engourdit, et ralentit son activité qui reste tout de même marquée, surtout la nuit. Des études réalisées par les carpistes montrent que l’activité alimentaire des carpes est au plus bas entre décembre et février. (source Maco Capa)
Il semble que cette carpe possède des facultés d'adaptation rapide a son environnement: la pression de pêche par exemple peut modifier son comportement alimentaire, ses lieux de repos, et son comportement global.
    Reproduction : de juin à juillet, dans les eaux peu profondes, la femelle pond plusieurs milliers d'œufs adhésifs (environ 100 000 par kg de son poids), parmi les plantes aquatiques, dans une eau atteignant les 20°.
La carpe est réputée pour sa longévité, en général 18 à 20 ans, mais certains spécimens sont arrivés à 70 ans.
 
Alimentation :
 
Une carpe de 17 kg et un pêcheur.
La carpe se nourrit de mollusques avec une prédilection pour les moules d'eau douce — anodontes —, larves d'insectes, vers, crustacés ; l'écrevisse faisant partie pour une grande part de son régime alimentaire (quand il y en a) et débris de végétaux. C'est un poisson fouilleur des fonds et déracineur des végétaux, et à l'occasion elle s'attaque aux autres poissons, mange les œufs.